EVANGILE DE SAINT MATTHIEU

VOIR LE TEASER

Avons-nous déjà lu et médité un livre biblique dans son intégralité, pour en expérimenter le cœur ? Laissons la Parole de Dieu nous rejoindre là où on en est pour faire de nous des disciples et des missionnaires.

Père Alain de Boudemange

PARTAGER CE PARCOURS :

Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Vous devez être authentifié pour participer à ce parcours

VOTRE PROGRESSION :
PrésentationPlan

La Bible est un trésor, dont nous connaissons tous certaines pépites. Mais avons-nous déjà lu et médité un livre biblique dans son intégralité, pour en expérimenter le cœur ?

A travers l’évangile de saint Matthieu, le père Alain de Boudemange nous propose de vivre un parcours transformant,  : lecture, prière, réflexion, questions, exercices :  une véritable plongée dans les Ecritures.

Un parcours en 10 étapes pour vivre le cœur de l’évangile de Matthieu : devenir disciple missionnaire !

Introduction

Cher internaute,

Bienvenue dans ce parcours pour devenir disciple-missionnaire en lisant l’évangile de Saint Matthieu ! Seul ou équipe, en lisant les pages de l’évangile, en t’arrêtant pour méditer sur certains passages, en regardant ces vidéos et en te posant quelques questions, tu vas laisser la parole de Dieu te rejoindre là où tu es pour faire de toi un disciple et un missionnaire.

Car oui, l’évangile, ce n’est pas simplement une belle biographie qui nous dit ce que Jésus a fait : ce sont des apôtres et des évangélistes qui ont été profondément transformés par cet appel reçu au bord du lac de Tibériade ou à un bureau de collecteur d’impôts et qui veulent nous faire entrer, nous-aussi lecteurs, dans cette aventure !

Le pape François, dans son exhortation apostolique  La Joie de l’Évangile  a popularisé cette belle expression, disciple-missionnaire, qui dit bien l’unité entre les deux aspects. Je ne suis pas disciple puis missionnaire, mais je suis disciple en étant missionnaire, missionnaire en étant disciple. L’évangile de Matthieu est sûrement celui qui met le mieux en évidence cette double réalité. Il suffit pour cela d’en lire la conclusion magistrale, les derniers mots de Jésus ressuscité à ses disciples : « Allez, de toutes les nations faites des disciples ! » (Mt 28,19). Les disciples sont appelés à être des missionnaires qui font des disciples : la grande chaîne de la foi est lancée, par laquelle des hommes et des femmes, partout dans le monde et de toutes les générations, sont intégrés dans cet immense dynamisme. Le but de l’évangile de Matthieu, au fond, est de nous faire vivre cette expérience, de nous intégrer dans l’Église, la communauté de ces disciples-missionnaires.

Ce parcours reprend en partie le contenu du livre « L’évangile de Saint Matthieu, pour devenir disciple missionnaire ». Pour suivre ce parcours je t’invite à lire l’évangile de Saint Matthieu, et, au fur et à mesure de la lecture, à regarder les vidéos correspondantes. Elles te permettront d’avoir quelques clés pour mieux comprendre le texte et surtout des pistes pour approfondir et te nourrir personnellement de cette lecture.

Bonne lecture à l’école du maître, Jésus !

Père Alain de Boudemange +

L'évangile de Matthieu en bref

Différentes hypothèses existent sur le lieu et la date de la rédaction de l’évangile de saint Matthieu. On peut se poser aussi la question de l’auteur : est-il le publicain de Capharnaüm appelé par Jésus (cf. Mt 9,9) comme la tradition l’affirme ? l’un de ses disciples ? On ne pourra pas donner une réponse définitive à cette question et ce n’est pas l’enjeu. Ce que nous pouvons garder comme point de départ c’est que l’évangéliste, que nous appellerons Matthieu avec toute la Tradition, a rédigé son livre pour nous faire entrer dans l’expérience que lui-même a vécue. Plus précisément, Matthieu ordonne les paroles et les actions de Jésus de manière à nous faire avancer, pas après pas, dans cette expérience.

Lorsque tu as lu ou liras l’évangile de Matthieu d’un bout à l’autre, tu seras frappé par ceci : Matthieu regroupe les paroles de Jésus dans cinq grands discours. Les voici, pour mieux nous repérer sur le chemin :

  • 5-7 : le discours sur la montagne, être disciple de Jésus
  • 10 : le discours missionnaire
  • 13 : le discours en paraboles
  • 18 : le discours ecclésial, sur la vie en communauté
  • 24-25 : le discours eschatologique, sur la fin des temps et le retour de Jésus

Entre chacun de ces discours, Matthieu intercale des épisodes, événements, miracles, rencontres, discussions de la vie de Jésus. Avec un peu d’attention, nous pouvons découvrir comment ces épisodes entre les discours viennent souvent illustrer tel ou tel point de l’enseignement de Jésus.

Tout cet ensemble est précédé par une sorte de prologue, ou plutôt de double prologue : les deux premiers chapitres nous rapportent quelques événements autour de la naissance de Jésus. Ils nous permettent surtout d’entrer en contact avec Jésus, le Fils de Dieu, qui vient nous sauver son peuple en s’incarnant dans le peuple d’Israël. Les chapitres 3 et 4 nous introduisent à la vie publique de Jésus, à partir de son baptême par Jean-Baptiste.

À l’autre bout de l’évangile, après toute la série des discours, les chapitres 26-28 constituent le sommet, la Passion et la Résurrection.

Comment lire la Bible

Lire un passage de la Bible ou un livre entier est une expérience qui n’est pas banale. Le premier conseil que je peux te donner et de ne pas t’inquiéter si tu ne comprends pas tout. Trop de chrétiens hésitent à lire la Bible parce qu’ils redoutent de ne pas comprendre. Bien sûr, on ne comprendra jamais tout le sens d’un passage biblique. Même les plus grands théologiens n’ont jamais toutes les clés pour comprendre ces textes, et c’est une bonne nouvelle ! C’est le signe que la richesse de ces textes n’est jamais épuisée. Il y aura toujours une nouvelle manière de le comprendre et de se laisser rejoindre par cette parole. En fonction de la situation dans laquelle je suis et des outils que j’ai pour comprendre, je découvrirai quelque chose de nouveau.

N’aie donc pas peur d’oser réfléchir par rapport à ces textes que tu lis. Certainement il y a beaucoup de choses que tu ne pourras pas comprendre immédiatement, parce que tu ne connais pas tout du contexte dans lesquels ces textes ont été écrits, mais aie confiance que l’Esprit Saint pourra te guider dans ta lecture. Bien sûr il sera utile de te laisser guider dans cette lecture par les homélies ou commentaires que tu pourras entendre, voire par des cours que tu auras l’occasion de suivre et auxquels je t’encourage si tu en as la possibilité, mais n’attends pas d’avoir suivi toutes les formations possibles pour oser te lancer dans une lecture personnelle.

Le sens de l'Ecriture

Traditionnellement on distingue quatre niveaux de lectures de ces textes, ce qu’on appelle les quatre sens de l’Écriture. Cette distinction peut t’aider à approfondir de quatre manières successives ces textes.

Il y a d’abord le sens littéral qu’on peut appeler le sens historique. C’est le niveau de ce que le texte dit, simplement, l’histoire qu’il raconte, ce que l’auteur a voulu dire. Les notes que tu liras dans la marge t’aideront, dans la plupart des cas, à approfondir ce sens littéral. Il permet de connaître la personne de Jésus, son histoire, le contexte dans lequel il a vécu et ce qu’il a fait et dit.

Vient ensuite le sens allégorique. Il consiste à déceler que, derrière l’histoire racontée par le texte, on peut découvrir une autre histoire. Les protagonistes de l’histoire racontée sont en réalité comme les symboles d’une réalité qui nous rejoint. Ainsi des ennemis peuvent être lus comme les démons ou les tentations contre lesquelles l’homme lutte dans sa vie spirituelle.

Le sens moral (ou tropologique) nous permet de tirer des conséquences, à partir du texte, sur notre action. Nous nous inspirons des vertus que nous voyons dans les personnages et nous évitons les vices que nous repérons chez d’autres.

Le sens anagogique nous entraîne vers l’avenir : il consiste à lire, dans les textes, une annonce de la vie divine à laquelle nous sommes appelés et vers laquelle nous tendons.

Plus largement je t’invite à « plonger » dans le texte, avec tout ce que tu es, ton intelligence, ton imagination, ta sensibilité. Cette histoire que tu lis ne t’est pas extérieure : c’est ton histoire. N’hésite pas en particulier à entrer dans cette histoire en imaginant Jésus et les autres personnages, à te plonger dans la vie des disciples en Galilée et sur le chemin vers Jérusalem. En prenant un peu de recul tu pourras discerner ce que le Seigneur veut te montrer et te dire aujourd’hui à travers cette lecture.

Un parcours transformant, à vivre seul ou en groupe

Au cours de la lecture de l’évangile de Matthieu, nous vivrons un parcours d’une dizaine de pauses ou d’étapes. Ces pauses sont très importantes. Il s’agit de prendre le temps d’accueillir la parole de l’Évangile, pour le laisser nous transformer et faire de nous des disciples-missionnaires. Peut-être auras-tu la tentation de survoler ces étapes. Ce serait vraiment dommage ! En effet, si nous acceptons de prendre le temps de la réflexion et de la méditation, la Parole de Dieu peut vraiment faire son œuvre en nous. Une manière de nous encourager à cela pourra être de vivre ce parcours à plusieurs et de prendre des temps de partage à l’occasion de chaque étape.

Voici une proposition pour vivre ce parcours avec le maximum de profit. N’hésite pas, à chaque nouvelle étape, à revenir à cette grille !

À chaque étape

  1. Je choisis un temps et un lieu adaptés pour vivre cette étape, dans le silence de la prière.
  2. J’entre dans la prière par le signe de croix puis en disant ou en chantant une prière à l’Esprit Saint.
  3. Je lis une première fois tranquillement le texte biblique. Si les conditions le permettent, je peux le lire à voix haute, ou à mi-voix, il résonnera plus facilement en moi.
  4. Je m’imagine la scène, les personnages, les paysages, les émotions, les regards… Intérieurement j’entre dans la scène. Je n’hésite pas dans cette étape à me poser des questions ou à me laisser interpeller. Je peux me laisser toucher par des paroles ou des images.
  5. Je regarde la vidéo.
  6. De nouveau, je lis le texte et je prends le temps de vivre et de goûter intérieurement la scène.
  7. Je réponds aux questions pour avancer. Il est vivement conseillé d’écrire dans un carnet pour garder mes réponses en mémoire et noter les petites décisions que je peux prendre à chacune des étapes.
  8. Je fais monter vers le Seigneur une prière: je le remercie pour ce qu’il m’a permis de vivre ou de comprendre, je lui confie la décision que j’ai pu prendre.
  9. Je termine avec la prière du Notre Père et le signe de croix.

Campagne 2020 Emmanuel Play

jusqu'au 17 novembre 2020

Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à toucher le plus largement possible. Emmanuel Play est totalement gratuit et n’est financé que par les dons des utilisateurs. Merci infiniment pour votre soutien et votre prière.

Aujourd'hui, 17 juillet

Bonne fête à toutes les Hedwige

BONUS DU JOUR

Les conseils lectures de Stan

Emmanuel PLAY

GRATUIT
VOIR